Le PMO et la gestion des risques

L'entreprise évolue dans un environnement incertain. Le risque est en effet permanent aussi bien dans toutes ses prises de décisions que de leur application. Il s'avère donc impérieux que l'entreprise ait une connaissance parfaite de son environnement, afin d'identifier l'ensemble des risques auxquels elle doit faire face dans l'exécution de ses projets. Elle devra ensuite les évaluer, procéder à des simulations en vue d'en appréhender les impacts éventuels qu'elle pourrait subir en cas de survenance de ces risques. La cartographie des risques permet de se faire une représentation plus ou moins précise des risques inhérents à ses activités.

La gestion des risques est une notion plus globale qui suppose la mise en oeuvre d'un ensemble de mesures et d'actions coordonnées et pérennes dans le but de limiter l'impact des risques que coure l'entreprise. Il est important ici d'insister sur le terme limiter, car le risque zéro n'existe pas. De plus, dans les entreprises, c'est le PMO (Project Management Officer) qui est responsable de la gestion du risque, car c'est lui qui pilote tous les projets.

Dans cet article, nous détaillerons davantage la notion de gestion des risques, ainsi que les attributions du PMO en la matière.

Les différentes étapes de la gestion des risques

Une fois le PMO nommé, il doit se mettre à la tâche afin de mener à bien l'ensemble des projets qu'il détient dans son portefeuille. Une gestion efficace des projets suppose plusieurs étapes que le PMO doit suivre. Même si les techniques varient d'une entreprise à une autre, les étapes restent essentiellement les mêmes et se déclinent comme suit :

  • L'identification des risques ;
  • L'analyse des risques ;
  • La définition d'une stratégie efficace de gestion des risques identifiés ;
  • La revue et la correction éventuelle des risques ;
  • Le suivi et le contrôle des risques ;
  • La clôture du risque après survenance.

Qui peut être gestionnaire des risques ou PMO ?

Véritable leader et meneur d'hommes, le gestionnaire des risques doit avant tout être polyvalent. En effet, il est appelé à intervenir sur des projets de plusieurs natures. Il doit donc pouvoir communiquer ses opinions à ses collaborateurs, mais aussi comprendre les leurs. Le gestionnaire des risques doit être à l'aise avec les chiffres, car la notion de risque implique le calcul des probabilités. Mais, avec l'évolution de la technologie, et un environnement où la protection des données de l'entreprise est devenue une composante cruciale, les ingénieurs informatiques sont de plus en plus préférés à ce poste.